COMMENT AMELIORER LA PORTEE VIDEO ET TELECOMMANDE DE VOTRE DRONE

L'angoisse de perdre le signal

Plus on progresse dans le monde du drone, plus on veut aller loin. Au début, on vole dans sa chambre, puis dans le salon. On goûte au FPV alors on commence à voler dans son jardin. Puis le jardin ne suffit plus, il faut maintenant un champ, de plus en plus grand, puis 3,4,5 champs, et enfin l'équivalent de 10 terrains de foot pour combler votre besoin d'espace. Toujours plus loin, plus haut, plus grand...

Oui mais voilà, tôt ou tard, on est rattrapé par les limites de notre matos. On perd le signal vidéo, on ne voit plus rien dans son masque, la télécommande émet des alarmes peu rassurantes sur la qualité de la réception... Et la batterie n'a plus que quelques secondes d'autonomie... On serre les fesses en espérant retrouver ce foutu signal vidéo, et parfois, c'est la fin. Plus d'image, plus de son. Et des heures de recherche en perspective.... Quel Bonheur! D'ailleurs, à ce sujet, n'hésitez pas à équiper votre drone d'un buzzer autonome (voir ici), ça peut vous sauver la vie pour pas cher! Ça m'a sauvé bien des fois en tout cas.

J'ai perdu mon drone dans ce champ de maïs : Bon courage!
J'ai perdu mon drone dans ce champ de maïs : Bon courage!

J'ai commencé avec du matos Eachine, notamment la télécommande Flysky FS I6x, que je recommande vraiment pour les débutants. Je volais avec des drones Eachine, pas les plus rapides mais largement suffisants pour progresser. Puis au fur et à mesure, je me suis fabriqué mes machine. J'ai décidé de me construire un jour une machine de guerre avec un châssis Armattan, des moteurs Foxeer...

 

Premier essai: en quelques secondes je dépasse les 500 m de portée de mes signaux VTX et RX/TX. Je me retrouve avec de la neige dans mon masque, la télécommande qui bipe. J'enlève mon masque et je scrute le ciel à la recherche du drone envolé... Je le retrouve au bout de quelques secondes d'attente, il tombe en chute libre. Pas de bobo, mais grosse frayeur.

Résultat: Le matos bas de gamme que j'utilise ( masque EV300d avec antenne bâton, émetteur/récepteur Flysky avec antenne bâton) ne suffit plus. Il va falloir trouver quelque chose de plus sérieux. Donc forcément plus cher.

 

Il y a du matos à acheter, donc pas mal de frais. J'ai un budget limité. Forcément, si vous ne regardez pas le prix, vous pourrez avoir le meilleur matos du monde. Je donne des suggestions dans ce blog à la fois performantes et économiques. Il y a sans aucun doute mieux... Mais à quel prix?

Signal vidéo : On choisit quoi?

Les antennes

Avant tout: de bonnes antennes!

Votre signal vidéo transite par les antennes sur le masque ou les lunettes, et sur le drone. La qualité de ces antennes est primordiale, et si vous voulez améliorer votre vidéo, il faut commencer par là. Mais le choix est grand! Le choix est immense!

On choisit quoi ????
On choisit quoi ????

Mon choix:

les antennes de la fabrique circulaire. Fabriquées en France artisanalement par un passionné, elles sont considérées par certains pilotes pros comme les meilleures antennes du monde. Vous les trouverez directement sur le site de la fabrique circulaire, qui fait désormais de la vente directe par paypal (plus d'intermédiaire, ça coute donc moins cher). Ça marche, c'est sérieux, j'ai testé. N'hésitez pas à visionner les excellentes vidéos explicatives qui vous guideront dans vos choix.

L'antenne d'origine du green Hornett est une calamité. Juste un remplacement et à vous les grands espaces!
L'antenne d'origine du green Hornett est une calamité. Juste un remplacement et à vous les grands espaces!

Comptez 30€ par antenne. C'est cher? Un peu, mais si je totalise le nombre d'antennes"consommables" achetées sur Bangood, qui promettent la lune et ne valent même pas une antenne bâton, j'aurais fait beaucoup d'économies à acheter une antenne qui n'est plus un consommable, mais un équipement haut de gamme et fiable.

Donc pas d'hésitation, LA FABRIQUE CIRCULAIRE. Si vous avez peu de moyens, commencez par ça. Une bonne antenne sur le drone et sur le masque, ça vous change la vie! Notez aussi que ces antennes peuvent être utilisées pour améliorer le signal numérique de systèmes type DJI.

Bien regarder les vidéos de la fabrique circulaire pour voir ce qui correspond à vos besoins
Bien regarder les vidéos de la fabrique circulaire pour voir ce qui correspond à vos besoins

Le choix des lunettes

Après avoir choisi de bonnes antennes, le signal vidéo doit être traité par vos lunettes. C'est la qu'interviennent différents systèmes qui vont traiter le signal et le convertir en images. En simplifiant:

Le diversity: plusieurs récepteurs placés sur le masque vont permettre de  choisir le meilleur signal. Le masque switche automatiquement sur l'antenne qui reçoit le mieux

Le rapid fire: L'image est un mix de plusieurs signaux pour composer une image optimale.

Mon choix:

Les Eachine EV 200 D. Assez peu onéreuses (moins de 200 €), elles ont la particularité d'utiliser un double diversity (donc 4 antennes) et elles se défendent très bien face à des concurrents bien plus chers. Elles ont été remplacées par les EV300D qui n'ont pas l'air mal non plus.

EV 200D: Double diversity
EV 200D: Double diversity

Ah si j'étais riche....

Le matériel évolue. Le système numérique DJI Air Unit+ masque est d'une redoutable efficacité (4km de portée), et offre un retour vidéo HD. Mes drones étant tous équipés en analogique... Il faut aussi réinvestir dans le maque FPV DJI (+de 500€). Je ne changerais pas tout de suite. .Mais ce genre de retour vidéo numérique est clairement l'avenir.

L’émetteur vidéo

La caméra du drone envoie un signal vidéo (analogique dans mon cas). Ce signal doit être transformé sous forme d'ondes et amplifié pour arriver à vos lunettes. Personnellement, j'utilise l'émetteur TBS unify Pro qui assure bien ce boulot. On peut régler la puissance d’émission jusqu'à 800 Milli Watts, la limite obligatoirement non respectée étant de 25 mW en France.


La liaison drone-télécommande

Avec des drones filant à plus de 100 Km/h, oubliez la flysky FSi6x et son récepteur. C'est un très bon début, certes mais si vous êtes passionné, il va falloir passer un cran au dessus... Et ça fera mal au portefeuille

L'arme absolue: Le TBS CROSSFIRE

Maître incontesté du domaine de la réception RX/TX, la Team Black Ship équipe de nombreux pros, et permet des portées hallucinantes (des dizaines de km). Ce système diminue sa fréquence d'utilisation quand le signal se dégrade. Même avec un signal tout pourri (vous serez prévenus avant avec une télécommande bien réglée), votre drone rentrera à la maison. Donc là, pas d'hésitation. J'ai choisi leur émetteur récepteur milieu de gamme TBS crossfire Micro TX (-de 100€) qui a déjà des performances exceptionnelles. Cet émetteur récepteur se branche sur la télécommande incontournable des dronistes: La Taranis X9 D+. J'ai également ajouté une antenne TBS Diamond, mais était-ce bien nécessaire?

TBS Crossfire Micro TX+antene Diamond
TBS Crossfire Micro TX+antene Diamond

La télécommande incontournable: La Taranis

Personnellement, j'ai une X9D+. Une télécommande qui n'a plus à faire ses preuves. Attention, en tant que débutant, il va falloir investir pas mal de temps à comprendre son fonctionnement et sa programmation. Heureusement, il y a une multitude de tutos vidéos bien faits et d'explication claires (sur le site We are FPV par exemple, vous allez pouvoir gagner un précieux temps, car avec cette télécommande, on peut absolument tout faire. Reste à savoir comment. Merci les Tutos!

Taranis X9D+ et l'emetteur TBS crossfire
Taranis X9D+ et l'emetteur TBS crossfire

L'émetteur-récepteur au niveau du drone

L'émetteur placé sur le drone sera obligatoirement dans ma configuration un émetteur TBS Crossfire, comme le Nano RX par exemple.

D'autres choix possibles

Il est également possible d'acheter directement une télécommande TBS (Mambo, Tango 2) qui utilisent directement le crossfire. Donc pas de module à rajouter, et le prix de ces télécommandes est très correct. Je préfère cependant utiliser ma taranis parce qu'elle me permet d'utiliser de petits drones avec un récepteur Frysky, j'ai un petit mobula 7 qui ne nécessite pas la puissance d'un crossfire. Binder ses petits drones en frysky, c'est très pratique.

Bon à savoir

Veiller à ce que votre télécommande et votre récepteur soient à la même norme. Si votre télécommande est EU, votre récepteur doit aussi être EU. Sinon ça ne marche pas!

En effet, le module radio (TX) dispose de son propre firmware. En fonction des zones géographiques ou des réglementations, le firmware du module TX ou du RX est différents. Pour l’europe, c’est le firmware EU-LBT qui doit être utilisé.

LBT veux dire « Listen Before Talk » littéralement écouter avant de parler. En effet le module radio va d’abord écouter si quelqu’un « parle », émet sur la fréquence avant d’émettre à son tour.

Mais dans d’autres parties du monde, la majeur partie des modules TX et RX sont en firmware FCC ou INT (international) et n’utilise pas le protocole LBT.

Pour pouvoir binder correctement votre Radio FrSky à votre RX vous devez faire en sorte que les firmwares soient bien sur le même protocole. Si vous achetez votre taranis chez studiosport et votre récepteur RX/TX sur Bangood, ça risque de poser problème!

 

Les Taranis X9D modèle 2019 ne prennent pas en charge les modules TBS. Pourquoi? Parce que Frysky a décidé de créer son propre crossfire avec un module appelé R9M. Ça marche mieux ou moins bien? J'en sais rien ! Mais c'est bon à savoir à l'achat de votre télécommande. TBS a aussi son crossfire nano TX qui passe sur les télécommandes Taranis lite, je crois pas sur la X9D 2019.

Conclusion

Je ne prétend pas que ces choix sont les meilleurs du monde. Par contre, ils me permettent de voler haut, de voler loin, de ramener de belles images à des kilomètres. Forcément, ça coute plus cher que du matos de débutant, mais si vous êtes passionné, cela vous permettra de passer à la vitesse supérieure.