Avant de se lancer dans l'aventure

Ce n'est pas sur un coup de tête qu'on décide un jour de construire un racer. Je vous propose ici une méthode qui vous permettra de vous lancer dans l'aventure en étant assez solide techniquement sans que ce soit trop frustrant.

1) Commencez avec des jouets

J'en ai déjà parlé sur ce site, mais commencez avec des jouets à moins de 15€. Apprenez à les piloter, apprenez à les réparer. Un moteur est mort? changez le! C'est une première approche technique. Et déjà, vous saurez si ça vous plait ou pas de mettre les mains dans le cambouis.


2) Essayez de petits drones BNF

Les drones BNF (bind and fly) sont des drones livrés tout assemblés. Il va cependant falloir appairer votre télécommande (bind) avec le drone. Cela vous permettra aussi de faire vos premiers paramétrages sur Betaflight ou Cleanflight, apprendre à paramétrer les switchs de votre télécommande. Ça commence à devenir un peu plus technique... J'ai beaucoup apprécié le QX65. Un bon petit drone qui vous apprend les rudiments en FPV. Oubliez les drones type QX95 (structure carbone, moteur brushed). Ces drone qui étaient au top il y a deux ans sont trop fragiles, trop lourds comparés aux drone de type tiny whoop (comme le QX65), même à moteur brushed. Ils sont solides, légers et assez peu coûteux (surtout en moteur brushed). La aussi, apprenez de leur fonctionnement, de leur réparation. Commencez à vous outiller (fer à souder, multimètre, tournevis, clés, etc...)


3) Essayez un racer tout monté

Ça y est, vous maîtrisez votre tiny whoop? Passez à la vitesse supérieure: essayez un vrai racer. La différence? Un gabarit plus important, donc plus de poids, et , grande différence, des moteurs brushless.

La différence avec des moteurs brushed? Brushed veut dire "à balai". Dans le cas de moteurs brushed, des balais sont en contact avec des parties du moteurs, afin de conduire l’électricité et générer le mouvement. L'électronique commandant ces moteurs est assez sommaire: on utilise un courant continu dont le voltage va modifier la vitesse du moteur. Le gros point faible de ces moteurs: ils ont forcément une durée de vie limitée, a cause de l'usure des balais. Les moteurs brushless (sans balai) ont un gros avantage. Ils utilisent des champs magnétiques tournants, qui vont entraîner sans contact le moteur. C'est très puissant, très rapide et sans usure. Ces moteurs nécessitent toutefois une commande électronique plus complexe. On utilise des ESC pour commander les moteurs. Ces ESC vont convertir l'information venant de la carte de contrôle en un champ magnétique tournant à la vitesse désirée. Je n'entre pas dans les détails (que je ne maîtrise pas). Retenez que les moteurs brushed sont fragiles, limités en tension (2S max) alors que les brushless peuvent monter à 6S (voire plus), sont plus fiables et robustes.

Un vrai racer utilise donc des moteurs brushless!

moteurs brushed
moteurs brushed
moteur brushless
moteur brushless

La première fois que vous essaierez un drone avec des moteur brushless, vous ferez whaou! Ces drones sont puissants, réactifs, ça va vite(on arrive assez vite dans les 100 km/h). A vous les grands espaces! Vous pourrez aussi passer en Mode Acro. Ce mode de vol désactive toutes les assistances. Vous pouvez ainsi mettre votre drone dans tous les sens. et faire des figures de freestyle.


Votre premier racer:

Personnellement, j'ai eu comme premiers racers des machines assez abominables. Ils nécessitaient de grosses modifications pour avoir une espérance de vie supérieure à 5 minutes. Heureusement, ces drones ne sont plus sur le marché, mais ils m'ont tout de même permis de faire mes premières armes. Allez plutôt vers un drone fiable, éprouvé dans le temps. Le Eachine WIZARD X220 , qui existe depuis longtemps est moche comme tout, mais c'est un drone parfait pour se lancer. Autour de 100€, ce drone a fait ses preuves. Notez que je parle souvent de cette marque, Eachine. Je n'ai aucun intérêt à vanter ses produits, d'autant plus que j'ai essuyé les plâtres avec les nouveautés de cette marque. J'achète beaucoup chez Bangood, qui vend beaucoup du Eachine. On pourra dire ce qu'on veut, mais les dernières nouveautés en matière de drone sont sur ce site, avec du Eachine. Leurs drones sont parfois très nuls, mais ils ont aussi de superbes machines avec des rapports qualité prix imbattables. Notez aussi que sur les 3 dernières années, Eachine a changé de philosophie. Auparavant, ils sortaient 2 ou 3 drones tous les mois, avec de véritables abominations volantes (ou pas!). Maintenant, ils se concentrent surtout sur quelques produits fiables.

Eachine X 220
Eachine X 220

Ce drone est sûrement très moche, mais il fonctionne. Il peut  être livré avec ou sans récepteur, selon la télécommande que vous utilisez. Il y a peut être mieux, ou pire! N'hésitez pas à me faire partager vos expériences en la matière. Moi, j'avais utilisé un BP 185, qu'il a fallu modifier pour le rendre volable. Une fois ces modifications faites, c'était un petit drone que j'aimais beaucoup. Il a disparu lors d'un fly away (perte totale de contrôle) La leçon: ne mettez pas trop cher dans votre premier drone: vous le perdrez ou le casserez!


4) Une machine en kit?

Eachine (toujours eux !) propose des machines en kit. l'avantage est d'avoir une machine cohérente à bas prix (moins de 70€!). Vous avez toutes les parties du drone, il ne reste qu'à assembler.  Je n'ai pas essayé, mais j'ai lu des tests assez positifs. Pourquoi ne pas tenter? Au moins vous êtes sur de ne pas vous tromper dans le choix des éléments. On a choisi pour vous des composants faisant un ensemble cohérent. Je pense que c'est un très bon moyen de gagner du temps et de l'argent.

Eachine tyro 109
Eachine tyro 109

5) Suivre un tuto

Quand j'ai commencé à monter mon premier drone, ces kits n'existaient pas. Mais j'ai trouvé un tuto parlant du ZMR 180: une bonne machine rustique mais costaud. J'avais dans ce tuto la liste des composants recommandés. J''ai fait évoluer mon drone en fonction des avaries et des casses que j'ai connues, ainsi que des dernières évolutions techniques. Vous trouverez des tutos de montage sur youtube ou sur des sites spécialisés. Évitez les tutos trop anciens: les technologies évoluent très vite!

La dernière modification sur mon ZMR 180: un buzzer auto alimenté, parfait pour éviter de perdre son drone.


Quel taille pour votre premier montage de drone?

ZMR 180, ZMR 220, 250: le chiffre qui accompagne le nom indique la taille du drone: notamment  la distance entre les diagonales moteur-moteur exprimée en mm. De cette distance dépendra aussi la taille de vos hélices. Par exemple, un 180 utilisera des hélices 4", un 220 des 5", un 110 des 2", etc... Personnellement je trouve que la taille 180 est sympa pour un premier montage.

Un drone plus gros coûte plus cher (moteurs, ESC, batteries),  est plus lourd donc plus de dégâts en cas de crash.

Avec un drone plus petit, le manque de place peut rendre le montage plus minutieux et compliqué. Le 180 est un bon compromis.

C'est à vous de voir!