HELICES DE DRONE DANGER çA TRANCHE

Une hélice, ça tranche.

Attention certaines parties de cette vidéo peuvent heurter un public sensible

Quelques remarques concernant la vidéo

.Je n'ai pas voulu mettre des images trop saignantes (au sens propre!) dans la vidéo. Ce qu'on trouve sur internet est parfois à gerber, notamment les collisions avec des avions et des hélicoptères radiocommandés. Bien ique graves, les blessures des drones sont moins profondes, les hélices étant en plastique.

Quoi qu'il en soit, je vous met à disposition certains sites qui montrent des images horribles. A vous de voir (ou pas), mais il vaut mieux être fan de torture porn pour regarder ça.

Retour sur le sujet: les hélices des drones

Exemple de Vitesse de l'hélice d'un racer: 2000 Kv (moteur) X 14,8 V (voltage batterie 4S) = 29600 Tours/minute

Ça tourne très vite ! Désolé de casser l'ambiance, mais avec un drone équipé de moteurs brushless il y  a quelques consignes de sécurité à respecter

Jusqu'alors, les drones jouets que vous avez fait voler étaient inoffensifs*. Quand on commence à voler en FPV, on va rapidement passer à des drones plus gros, plus puissants, équipés de moteurs brushless (les moteurs de drones jouets sont des brushed). Le couple et la vitesse des brushless sont tels que cette fois, il n'est absolument pas question de mettre son doigt quand ça tourne. Regardez la vidéo du début des images de blessure  par drone, c'est très impressionnant. Il est aussi arrivé qu'un gosse perde un œil après une perte de contrôle d'un drone (toujours sur la vidéo vidéo). Donc maintenant, on ne rigole plus, on ne vole plus n'importe où et on ne fait plus n'importe quoi.

Un objet volant de 300 grammes lancé à 100km/h reçu en pleine tronche, ça doit déjà faire mal, alors imaginez ce même objet muni de lames tournant à 30 000 tours minutes:c'est une arme terrible.

* Presque inoffensifs! Attention toutefois aux yeux et ne pas laisser un enfant opérer sur un drone jouet sans surveillance.

En vol FPV, on est en totale immersion.

Avec son masque FPV, on est dans sa bulle. La perception du monde est différente, elle s'effectue par la caméra du drone. Ça peut donc être dangereux pour vous, mais aussi pour quelqu'un qui arrive dans votre zone de vol.

Voilà pourquoi il convient de respecter quelques règles de sécurité:

 

Ne survolez personne

Volez sur un terrain très dégagé (champ, terrain de sport, etc...).  Prévoyez une distance de sécurité entre les personnes et le drone. Un drone qui rencontre un obstacle (une branche ou autre) peut se transformer en une toupie incontrôlable.

Prévoyez une zone d'atterrissage/décollage éloignée de vous, éloignée de toute personne ou animal, et sans aucun obstacle (même si c'est galère de faire des allers retours pour changer les batteries).

Interdiction de voler partout où c'est interdit (!)

En ville, à proximité d'aéroports, au dessus des centrales nucléaires, etc... Pas la peine de faire une longue liste, il suffit juste d'un peu de bon sens...

Nooon! Pas là!
Nooon! Pas là!

Faites vous accompagner

Dans la mesure du possible, faites vous accompagner. Une autre personne vous servira d'observateur extérieur et pourra donner l'alerte en cas d'évènement potentiellement dangereux. Je sais, ça peut être gavant pour quelqu'un de rester à rien faire (à part vous voir faire des ronds avec votre drone). Pourquoi ne pas lui passer une caméra, histoire qu'il vous apporte d'autres images de votre vol, un regard extérieur bien utile dans le montage d'une vidéo. Vous pouvez aussi prévoir pour votre accompagnateur un autre masque FPV, qu'il jette un œil de temps en temps sur votre vol. Comme ça il aura la gerbe à cause de vos acrobaties. Ça lui permettra de faire partie de l'aventure.... (et de tester le sac à vomi)

tondeuse volante
tondeuse volante

Réglez votre fail safe

Enfin, avant tout décollage, vérifiez que votre fail safe fonctionne, et ce dans tous les modes utilisés (accro, stable, airmode, etc). Le failsafe, c'est quoi? Si vous n'avez plus le contrôle de votre drone parce que la liaison radio-commande-drone ne fonctionne plus, votre drone ne doit pas continuer sa course hors de tout contrôle, ce qui s'appelle un fly away: un drone qui part dans les airs tout seul comme un grand. Il s'arrêtera forcément au bout d'un moment, quand les batteries seront vides en espérant qu'il ne croise pas la trajectoire de quelqu'un .

C'est là qu'intervient le réglage du fail safe. Le fail safe se règle avec les logiciels Clean Flight,  Betaflight, etc... ou avec votre télécommande.

 

En réglant le fail safe, vous donnez à votre drone le comportement à suivre en cas de perte de liaison drone/télécommande. Personnellement, je le règle pour qu'il coupe les gaz, se mette en mode stable et désarme le drone. Autre fonction activée lors d'une perte de réception: le buzzer, ça peut toujours servir à retrouver le bouzin.

Dans les faits, cela donne un drone qui tombe comme une pierre et qui fait bip bip (accessoirement).

Cela ne pose pas de problème, surtout si vous obéissez à la première règle: ne survolez personne.

 

En plus de la sécurité, ce réglage présente un autre avantage intéressant: celui de récupérer votre drone... Il est tombé, certes, mais il n'a pas disparu de votre zone de vol. Les dégâts après une chute de 50 mètres ne sont pas souvent irréparables....

 Réglez votre fail safe!


Soyez intransigeant sur la sécurité quand vous manipulez votre drone

DRONE: ATTENTION LES DOIGTS!!

Bien souvent, les sont les dronistes eux même sont victimes de leur machine.

Un exemple: Je me penche en avant alors que mon drone est armé, du coup j'active par mégarde les gaz de la télécommande posée sur mon bide....  Et voila un drone qui m'arrive dans la tronche!... ou les doigts. "C'est le métier qui rentre" comme diraient les vieux (abrutis). Moi je préfère garder tous mes doigts opérationnels, et une tronche à peu près symétrique.( C'est déjà pas terrible en l'état ....):)


AUTRES PRÉCAUTIONS

FAIRE TOURNER LES HÉLICES QUAND LE DRONE EST ARMÉ

Réglez avec Bêtaflight la config suivante: Quand le drone est armé, les hélices tournent au sol à très faible vitesse. Comme ça, vous êtes sûr que le drone est armé et potentiellement dangereux . On a pas envie de mettre les doigts quand on voit que les hélices tournent. Indispensable!

l'onglet MOTOR STOP en haut à droite doit être inactif
l'onglet MOTOR STOP en haut à droite doit être inactif

DOUBLE ARMEMENT

Pour éviter les surprises, activez aussi dans Bêtaflight le double armement: une combinaison de 2 switchs qui évite d'armer par mégarde votre tondeuse volante.

En plus d'armer le drone,  affecter à un autre switch (monostable en général) au pré-armement
En plus d'armer le drone, affecter à un autre switch (monostable en général) au pré-armement

Avec ces précautions, on limite déjà pas mal les dégâts!

Et on sera libre de voler longtemps. et tranquilles...  Pas de lois farfelues et inapplicables anti-drones.

Y'a pas que les drones!

D'ailleurs, en faisant quelques recherches sur le sujet, j'ai découvert que les blessures les plus graves sont causées par des avions et des hélicoptères radiocommandés. Les images sont atroces: ça va de la lacération complète d'un bonhomme, l'arrachage de la moitié de sa face jusqu' à une décapitation pure et simple par l'hélice d'un gros hélico. A côté, un épisode de SAW est tout mignon. Je ne mets pas ces images vous les trouverez sur votre minitel.

Les drones ont souvent mauvaise publicité à cause de guignols qui font tout et n'importe quoi, mais les drones ne sont pas les objets radiocommandés les plus dangereux, et les consignes de sécurités mentionnées sont valables pour tout modéliste à hélices. (quoiqu'un choc avec une bagnole radiocommandée lancée à 100 km/h ça doit faire mal... (Finalement préférez la pétanque ou la belote, c'est moins risqué).